Santé conseil

Secteur Santé Eurogroup Consulting

VOS ENJEUX

Si les Etats-Unis détiennent le record de dépenses de santé rapportées au PIB avec un taux de 17%, suivis par la Suisse et l’Allemagne avec environ 12%, la France se situe en quatrième position avec une dépense courante de santé au sens international (DCSi) de 11% du PIB (sources : DREES 2016 et OCDE 2015). Le secteur de la santé en France emploie quelque 1 586 000 personnes, soit 6% de la population active. Même si les dépenses de santé des pays de l’OCDE se caractérisent par un pourcentage du PIB élevé (10% en moyenne pour l’UE15) et si leur source de financement est très majoritairement publique (Etat et autres acteurs publics, sécurité sociale), les écosystèmes de chacun d’entre eux restent hétérogènes (organisation, modèles de financement, niveau de maturité, taux et obsolescence des équipements…).

Des facteurs multiples et convergents viennent expliquer le poids grandissant des dépenses de santé
Un tel niveau des dépenses dans les pays occidentaux s’explique par la prise en compte du processus de bout en bout dans leur comptabilisation (naissance, prévention, prise en charge des maladies, vieillesse), le progrès médical, les évolutions technologiques et la sophistication des techniques de soins, l’enrichissement de l’offre, l’évolution des pratiques médicales, les types de médicaments commercialisés, l’augmentation de la couverture assurance maladie, le vieillissement de la population… Après un ralentissement de la croissance des dépenses de santé en période de crise économique, on note une reprise avec +2% d’augmentation annuelle entre 2013 et 2015 sur la zone UE15.

Outre la maîtrise des dépenses de santé, le système occidental et français en particulier, fait face à de nombreux enjeux qu’il s’agit d’orchestrer
Les pays occidentaux cherchent dans ce contexte à maîtriser au mieux les dépenses de santé : renforcement et qualité du préventif au détriment du curatif, optimisation des dispositifs de soins, promotion du médicament générique… Notamment, l’enjeu du renforcement du préventif pose la question de son modèle de financement, du niveau de service attendu pour assurer le continuum entre préventif et soins, du passage du parcours de soins au parcours de santé. Chacune des parties prenantes du système a dans le même temps des préoccupations spécifiques qu’il convient de concilier :

  • Le régulateur public souhaite connaître et piloter l’efficacité du système de santé dans son ensemble ;
  • L’établissement de santé public, CHU, CH, établissement spécialisé, attend des capacités de financement dans le cadre d’un fonctionnement sous contraintes, souhaite améliorer son modèle de prise en charge pour une plus grande attractivité des professionnels et des patients avec un souci permanent d’équilibre financier / qualité et a la volonté de trouver sa place et un ancrage dans son territoire d’influence, d’attractivité et de fréquentation (coopérations avec son écosystème : partenariats, mutualisations…) ;
  • Les pouvoirs publics (Etat, départements, communes…) ont quatre préoccupations : le financement du système de santé, la pertinence des soins (rééquilibrage entre préventif et curatif, parcours patient ville / hôpital / établissement spécialisé), l’efficacité des politiques de santé, une offre de santé optimale quel que soit le territoire concerné ;
  • Le financeur public (sécurité sociale) cherche à mettre la dette sous contrôle et piloter l’efficacité du système de remboursement ;
  • L’établissement de santé privé a pour objectif l’optimisation de sa marge ;
  • Le payeur privé (assureur) souhaite, dans un système hautement compétitif, obtenir des résultats financiers toujours croissants et développer de nouveaux services à destination de ses clients.

Les équipes d’Eurogroup Consulting, fortes de 30 consultants intervenant auprès des acteurs de la santé, s’illustrent par leur capacité à accompagner les mutations de l’écosystème dans son entièreté (tutelles et régulateurs, producteurs de soins, industriels, financeurs… de la sphère publique et privée, en centrale et dans les territoires) et à concilier l’ensemble des besoins et attentes des acteurs. Cette compétence d’ensemblier s’exerce autour des axes d’intervention suivants :

  • Les grands programmes de transformation
  • La performance opérationnelle (processus, ressources humaines)
  • La performance économique et financière
  • La mobilisation des parties prenantes, en particulier au travers de l’innovation managériale
  • L’accessibilité à l’offre de soins et l’optimisation du parcours patient
  • L’innovation par le numérique, l’expérimentation et le design de nouveaux services​​

 

 

Notre volonté d’immersion et d’innovation permanente dans le domaine de la santé se traduit également par notre participation aux évènements Hacking Health Camp 2017 et 2018, Rencontres de Santé Publique ou encore par notre initiative innovante MedDICO.

Experts
Santé Eurogroup Consulting

Rejoindre Eurogroup Consulting

Nous rejoindre
Conseil ?
Tout est question de direction
Vous avez choisi Eurogroup Consulting.
Exprimez votre personnalité, votre créativité, votre expérience…
Et rejoignez nos talents