Transport, mobilité et logistique

3e édition du Baromètre de perception des chargeurs sur le transport ferroviaire - Résultats 2015

Le 31/03/2015

A l’occasion de la 32ème édition de la SITL Europe (Semaine internationale du Transport et de la Logistique), le cabinet de conseil en stratégie et organisation Eurogroup Consulting publie, en partenariat avec SITL, SNCF réseau, l’AUTF et ECR France, la troisième édition du Baromètre de perception des chargeurs sur le transport ferroviaire.

Les chargeurs font appel à part égale aux commissionnaires de transport, aux entreprises ferroviaires, aux opérateurs de combiné et aux entreprises de transport routier.

Les chargeurs français sont plus embranchés (60%) et plus réticents à mutualiser (10%) que les chargeurs étrangers (42%).

Le marché ferroviaire est décrit en 2015 comme plus lisible, sans pour autant satisfaire la majorité des utilisateurs qui dénoncent la lourdeur du système, les faiblesses en termes de qualité et de respect des délais. Le transport routier apparaît bien plus accessible, aussi bien d’un point de vue financier qu’organisationnel.

Le panel reconnaît toutefois les réels atouts du transport ferroviaire : respect de l’environnement, sécurité et intégrité des marchandises.

Les chargeurs se montrent tous favorables pour transporter davantage de marchandises par le fer à condition que certaines améliorations voient le jour : plus de compétitivité en termes de coûts et de délais, grâce à une offre qui conjugue transparence, accessibilité et flexibilité. La rénovation et le développement du réseau pour couvrir des besoins locaux s’avèrent également des critères déterminants.

Les chargeurs (82% des répondants français et 70% des répondants étrangers)  dénoncent le manque d’adéquation de l’offre ferroviaire, plus encore en France. Ils pointent notamment le manque de flexibilité, le manque de lignes ferroviaires pour satisfaire la demande, le manque de concurrence, des tarifs trop chers par rapport à la lenteur des services…

Le transport combiné rail/route et le transport fleuve/route apparaissent tous les deux comme des modes de transport satisfaisants. Nouveauté du Baromètre 2015 : 80% du panel a un avis très favorable sur le transport combiné fleuve/route contre 53% en 2014.

L’alternative du rail, sous sa forme combinée (notamment avec le transport routier) offre une certaine souplesse.
Le transport combiné rail/route devrait connaître le plus fort développement à l’avenir. Les raisons sont multiples : flexibilité, souplesse, respect des délais, dimension environnementale, transport d’un maximum de marchandises en minimisant les coûts…

Afin de répondre aux enjeux de société et aux attentes des chargeurs vis-à-vis du mode ferroviaire, il est sans doute fondamental d’accroître la compétitivité de ce mode. Un des leviers pourrait être une meilleure collaboration entre organisateurs de transport et entreprises ferroviaires. Il paraît aussi nécessaire en France d’intensifier les efforts en matière de mutualisation.

Un système ferroviaire plus fluide et utilisé témoignerait de l’optimisation générale des flux de transport.

Contactez-nous

et aussi Eurogroup Consulting

et aussi

Rejoindre Eurogroup Consulting

Nous rejoindre
Conseil ?
Tout est question de direction
Vous avez choisi Eurogroup Consulting.
Exprimez votre personnalité, votre créativité, votre expérience…
Et rejoignez nos talents