Assurance

La Fin des 10 Glorieuses ? 2012-2017 : quelle nouvelle place pour les complémentaires ?

Le 13/11/2012

A l’aube d’un nouveau quinquennat dont on peut penser qu’il imprimera des réformes de structure sur le financement de la protection sociale en France, Eurogroup Consulting a souhaité dresser une rétrospective du marché de l’assurance complémentaire santé sur les dix ans écoulés et s’interroger sur les enjeux qu’auront à affronter ses acteurs sur les années qui viennent.

Il n’est pas faux d’affirmer que la décennie passée aura été plutôt favorable aux organismes complémentaires.

En dix ans, le marché a connu la plus forte croissance de chiffre d’affaires de toutes les branches d’assurance.

Les équilibres techniques des acteurs ne se sont, en moyenne, pas dégradés, au contraire.

Nonobstant les hausses de cotisations qu’ils ont eu à subir, les Français gardent encore une certaine confiance dans leur complémentaire santé.

Les nombreux rapprochements et fusions que les acteurs traditionnels du marché ont pu mener leur ont permis de conserver à peu près leurs positions malgré la montée en puissance de nouveaux concurrents notamment dans la bancassurance et le courtage internet.

Les années qui viennent ne seront probablement pas aussi idylliques. Les organismes complémentaires seront confrontés a minima à quatre enjeux.

Le premier est celui du coût de la  couverture complémentaire qui est devenu plus que significatif dans le budget des Français. Celui -ci impose que les organismes qui la leur offrent  et la leur gèrent le fassent avec la plus grande performance opérationnelle, cherchant en permanence l’amélioration de leurs taux de chargement.

Il impose également que ces organismes s’efforcent d’offrir une valeur ajoutée autre que celle de simple payeur d’un remboursement complémentaire, si généreux, humaniste et sympathique  que soit ce payeur. C’est là le deuxième enjeu.

Le troisième est de trouver un positionnement clair dans un marché qui aura atteint sa maturité lors de la  décennie passée. Etre efficace mais banalisé, c’est s’exposer au risque d’une surenchère permanente de la concurrence et donc d’une érosion des marges au point de ne plus avoir de capacités de manœuvre.

Le quatrième enjeu sera enfin de savoir s’adapter à des modifications  significatives des règles du jeu dans le financement des dépenses de santé. C’est de loin le plus périlleux parce qu’incertain. Il ne saurait toutefois pas être relevé si les trois premiers n’ont pas été adressés.

Au sommaire de cette étude qui a été présentée lors de la conférence Assurance Santé de novembre 2012 en partenariat avec l‘Argus de l’Assurance :
-Une décennie qui aura été favorable
-Transparence sur les frais, quels enjeux ?
-Standardisation ou différenciation : le marché suivra-t-il les lois de la stratégie ?
-Les assureurs complémentaires doivent-ils réinventer leur métier ?
-RO/ RC : Rupture ou continuité ?

À télécharger

Contactez-nous

et aussi Eurogroup Consulting

et aussi

Rejoindre Eurogroup Consulting

Nous rejoindre
Conseil ?
Tout est question de direction
Vous avez choisi Eurogroup Consulting.
Exprimez votre personnalité, votre créativité, votre expérience…
Et rejoignez nos talents